Brume de printemps- la crucifixion en jaune 2

Mots-clefs

, ,

index

Ce deuxième tome des aventures de Woodbrooke est plus long, plus dense et bien meilleur. Si le premier m’avait plus pour son côté coup de pied au cul dans la fourmilière des idées reçues et des certitudes concernant le Japon, aussi parce que le personnage principal proposait une vision intéressante de la notion de « héros » (surtout à la première personne) avec son côté obsessionnel, il manquait quelques éléments purement « narratifs » (une intrigue un peu plus touffu par exemple), éléments que ce deuxième tome prend largement en charge.

Lire la suite

Publicités