Rêveries du promeneur solitaire

Étiquettes

,

42mfw5tw

Lorsque l’on parle de Rousseau (enfin quand on en parle) c’est souvent au détour d’une mention érudite (« son style rousseauiste apporte à son propos une… » le genre de propos devant lequel vous ne pouvez qu’acquiescer par manque d’expérience ou de courage, ou que vous allez discuter pendant des heures) ou d’un ou deux éléments plus ou moins clichés (abandon de ses enfants, participation à l’encyclopédie). Ces rêveries, ses derniers écrits, donnent à lire un Rousseau un peu différent –même de celui des Confessions.

Lire la suite